| | Radar

La course au bitcoin transforme un lac glaciaire en jacuzzi

Le lac de Senecca, au Nord de l'Etat de New York | Jimmy Emerson/Creative Commons

Bienvenue en Absurdistan. Au nord de l’Etat de New York, la centrale de Greenidge consacre environ 80% de son énergie à miner la reine des cryptomonnaies. Bilan: des milliers de tonnes de gaz à effet de serre dans l’atmosphère et des dizaines de millions de litres d’eau chaude dans un lac voisin.

Pourquoi c’est grave. Le lac de Senecca, âgé de 12’000 ans, se targuait jusqu’alors de la qualité de son eau. Il abrite une vaste population de truites bien connue des pêcheurs. Mais plus l’eau se réchauffe, moins elle absorbe de l’oxygène dissous. Au-dessus de 21°C, ces poissons souffrent de stress ne parviennent plus à grandir. A terme, le risque est aussi celui de d’eutrophisation, caractérisée par un développement d’algues excessif.

link

Ars Technica

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi