| | News

Le WSL développe un drone qui détecte l'eau en profondeur

Fruit de trois années de recherche, le prototype de détecteur d'eau a pu être miniaturisé pour tenir sur un drone | WSL/TerraRad Tech AG

L’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL) a annoncé le 7 juillet commercialiser, au travers de sa nouvelle spin-off, TerraRad Tech AG, un dispositif monté sur drone capable de détecter l’eau à distance et capable de scanner rapidement de grandes surfaces de terrain. Son radiomètre, a été baptisé PoLRa (pour Portable L-band Radiometer).

Pourquoi c’est intéressant. Les applications de ce type de technologies sont multiples. Tout d’abord pour la recherche: cela permet d’estimer les niveaux d’eau du sous-sol ou encore la fonte des glaciers. Un modèle antérieur a d’ailleurs été embarqué en 2019 à bord du brise-glace de l’expédition MOSAiC pour étudier les effets du dérèglement climatique en Arctique. L’appareil peut même aider à mieux évaluer les risques de feux de forêt et identifier des fuites au niveau des digues ou des barrages.

Cet article est réservé aux abonnés.