| | Vidéo

VIDÉO - L'effondrement de notre société a-t-il commencé?

Crise sanitaire, climatique... l’effondrement de notre civilisation est-il en cours? Terme inventé par Pablo Servigne et Raphaël Stevens, la «collapsologie» trouve un écho particulier avec l’actualité. Auteur de «Effondrement, c'était pour demain?», Gabriel Salerno, doctorant à l’Université de Lausanne, livre une analyse sur les précédents effondrements de civilisations pour mieux analyser la période contemporaine. Heidi.news l’a rencontré lors du festival le Livre sur les Quais de Morges pour une interview, à retrouver ci-dessus.

Pourquoi c’est compliqué. Comment identifier l’effondrement? «L’effondrement est caractérisé par un délitement, dans le temps long», commence Gabriel Salerno. C’est un «cumul de difficultés» qu’ont connu d’autres sociétés, au contraire d’un fait brutal qui mènerait à la chute d’une organisation sociale:

«On a l’image qu’un effondrement est brutal, avec un événement marquant. Je remets en question cette perception, en prenant exemple sur les sociétés des Maya, la chute de Rome ou la fin de l’âge du Bronze.»

Il précise que pour l’exemple de l’Empire romain, trouver une date clé est complexe: «On retient la date de 476 (date de la déposition du dernier empereur) mais si on prend le quotidien des Romains à ce moment-là, ils ne rendaient pas compte de ce qu’ils vivaient.»

Cet article est réservé aux abonnés.