| | Radar

Les ressources fossiles doivent rester dans le sol

D'après les chercheurs il y aurait des signes prometteurs, notamment le pic de de production de charbon atteint en 2013. | Keystone/EPA/Martin Divisek

Pour garder l’horizon d’un réchauffement à seulement +1,5°C possible il faudrait que 90% du charbon et 60% du pétrole et du gaz contenu dans le sol y reste, d’après une étude publiée dans Nature. Cela implique une baisse de production de 3% par an pour les énergies fossiles. A l’approche de la COP26 à Glasgow, le besoin de décisions fortes ne fait que grandir.

Pourquoi cela devient urgent. Le Royaume-Uni souhaite construire une nouvelle centrale à charbon très controversée. La Chine continue de développer ses capacités de production. Le ministre de l’Energie australien a été jusqu’à affirmer que le charbon aura de l’avenir bien au-delà de 2030, rapporte The Guardian. Et pourtant cela fait longtemps que de toutes parts, l’on tire la sonnette d’alarme. Les dernières tentatives en dates: en décembre avec un rapport des Nations Unies, en mai par l’Agence Internationale de l’Energie sans oublier le dernier rapport du Giec.

link

A lire sur The Guardian