| | Radar

Le forçage génétique contre les espèces invasives?

Le moustique serait une des premières cibles de ce nouveau moyen de lutte. Keystone / Ennio Leanza

C’est l’une des grandes thématiques traitées lors du congrès de l’UICN à Marseille: le forçage génétique pour gérer les espèces invasives. Le principe se traduit par l’introduction dans la nature d’individus génétiquement modifiés, porteurs d’un «gène drive» qui va «forcer» l’hérédité. Grâce à Crispr, la copie du gène issue de l’autre parent est modifiée, de sorte que le gène donné soit transmis, quoi qu’il arrive, à la descendance. Dans ce cadre, un gène induit entraînant une stérilité peut rapidement réduire une population à zéro.

Pourquoi ce n’est pas simple. Aucun projet d’introduction de gene drive dans l’environnement n’a pour l’heure vu le jour. S’agissant d’une méthode irréversible, ses conséquences sur les écosystèmes où il est introduit sont dures à prévoir. Des questions légales se posent également, car les espèces porteuses ne respecteront pas les frontières entre pays, de même que des considérations environnementales et éthiques. Comme le rapporte Le Temps, on peut aussi s’interroger sur le principe même de vouloir modifier génétiquement des espèces sauvages pour protéger la nature.

link

A lire sur Le Temps