| | Radar

Sanofi parie deux milliards sur l’ARN messager

Sanofi collaborait déjà dans l'ARN avec Translate Bio. | Translate Bio

Comme l’expliquait notre exploration sur l’ARN messager, les applications thérapeutiques de l’ARN messager vont bien au-delà des seuls vaccins contre le Covid. Le laboratoire pharmaceutique Sanofi le confirme avec l’annonce mardi 29 juin d’un investissement de 400 millions d’euros par an pendant cinq ans dans un centre spécialisé dans les vaccins à ARN messager sur ses sites de Cambridge dans le Massachussetts et de Marcy-L’Etoile, près de Lyon (Rhône). Selon Les Echos, l’entreprise va développer six vaccins ARN contre des maladies infectieuses d’ici 2025.

Pourquoi ce n’est pas trop tard. En dépit qu’elle aurait pu développer cette technologie il y a près de trente ans (voir l’épisode 3 de notre exploration) et qu’elle ait une collaboration dans ce domaine avec Translate Bio, Sanofi a pris la mesure du potentiel de l’ARN messager. Au-delà des vaccins contre les maladies infectieuses, cette technologie a un potentiel encore plus grand que les protéines recombinantes apparues il y a 40 ans, que ce soit pour le traitement des cancers ou celui de maladies génétiques comme la mucoviscidose. Après Pfizer, Sanofi est le deuxième grand groupe pharma à se convertir à l’ARN. Et sûrement pas le dernier.

link

Les Echos

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi