| | Radar

Le passeport vaccinal: une injustice pour les Africains

Dans un centre de vaccination au Sénégal | Keystone

Entré en vigueur le 1er juillet, ce certificat sanitaire permet aux Européens de voyager sans se plier à une quarantaine ou à d’autres exigences de tests. Mais il ne suffit pas d’être vacciné, il faut avoir reçu les bons vaccins.

Pourquoi ça pose problème en Afrique. Hors, les vaccins distribués sur le continent africain (Sinopharm, Spoutnik V, AstraZeneca indien) ne sont pas reconnus par l’Union européenne bien qu’ils aient été validés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Un traitement à deux vitesses qui énerve en Afrique, alors que l’UE a supporté le programme Covax, qui garantit à un accès à ces vaccins sur le continent africain. Et la vaccination avance très lentement en Afrique. Le programme Covax n’a livré que 90 millions de doses sur les deux milliards promises d’ici 2021. Près de 90% des pays africains n'atteindront pas l'objectif mondial de vacciner un dixième de leur population d'ici septembre, s’alarme l’OMS.

link

Courrier International

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi