| | News

En Suisse, les filles font toujours moins de sport que les garçons

Lors d'un tournoi de football des juniors E, en mai 2018 à Schlatt, dans le canton de Berne. | Keystone / Alessandro della Valle

L’écart est moins grand qu’en 2014, mais il subsiste. En Suisse, les garçons et les jeunes hommes font plus de sport que les filles et les jeunes femmes. C’est ce que montrent les résultats de l’enquête «Sport Suisse 2020», élaborée par l’Observatoire suisse du sport, qui détaille le comportement sportif de la population. Depuis la dernière édition de l’enquête, en 2014, la pratique du sport s’est accrue chez les 10-19 ans et les écarts qui existaient entre les genres se sont réduits. Mais dans toutes les tranches d’âge, les garçons restent plus actifs.

Pourquoi on en parle. Les résultats de 2014 montraient un recul préoccupant de la pratique de l’activité sportive des jeunes Suisses. Le rapport dévoilé ce jour montre que cette tendance a pris fin et pointe différents facteurs associés à une pratique du sport plus ou moins intense. Outre la différence selon le genre, les enfants des campagnes sont plus actifs que ceux des villes et, sans surprise, «plus la formation et le revenu des parents sont élevés, plus le volume d’activité sportive pratiquée par leurs enfants est important», notent les auteurs.

Cet article est réservé aux abonnés.