| | Analyse

Y aura-t-il assez de métaux pour la transition énergétique?

En Europe, la Finlande a fait le choix de produire des batteries 100% à partir de ses propres ressources minérales./ Terrafame./

L’impact de la transition énergétique sur la demande d’un certain nombre de métaux, comme le lithium ou les terres rares, est phénoménal. C’est qui qui ressort d’un rapport de mai 2021 publié par l’Agence internationale de l’énergie (AIE). Pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris (contenir d'ici à 2100 le réchauffement climatique nettement en dessous de 2 degrés par rapport aux niveaux préindustriels), la demande mondiale pour les métaux essentiels à la mobilité électrique et à la production d’énergie renouvelables serait multipliée par quatre d’ici 2040!

Dans le cas des seules batteries et des voitures électriques, l’AIE estime une multiplication par… 30 des besoins d’ici 20 ans. Or le trois-quarts de la production mondiale de certains de ces métaux (lithium, cobalt, terres rares) est concentrée dans trois pays. Avec le risque de voir la dépendance au pétrole remplacée par une dépendance à ces métaux critiques.

Cet article est réservé aux abonnés.