| | News

Protonmail a communiqué des adresses IP aux autorités suisses

Sur son site, la messagerie Protonmail vante la sécurité de ses services | Protonmail

Les promesses marketing s’estompent souvent face à la réalité du cadre législatif. Protonmail est une messagerie sécurisée basée en Suisse, qui promet à ses utilisateurs des échanges chiffrés de bout en bout et l’absence de collecte de données (notamment l’adresse IP) pour préserver leur vie privée. Sauf que ce n’est pas vraiment le cas. Un collectif dénonce dans un communiqué la divulgation par Protonmail de l’adresse IP de militants antigentrification.

Pourquoi c’est délicat. L’entreprise n’a fait que se conformer au cadre légal existant et n’a en réalité pas d’autre choix que d’obtempérer. Mais cela contrevient avec ses promesses pourtant énoncées fièrement sur son site internet. L’an dernier, Protonmail a reçu 3572 demandes de coopération des autorités suisses, et 195 d’autorités étrangères. Elle en a refusé 750.

L’entreprise a réagi, dénonçant les pratiques des autorités, contre lesquelles elle n’a pas d’option. Cette histoire souligne un point important: une plateforme sécurisée n’est pas anonyme, et les autorités ont toujours la capacité de contraindre une entreprise à se conformer aux lois dans son pays de domiciliation.

link

Secteur Rouge