| | News

Les grandes questions du certificat Covid à l'université

Image d'illustration. | Keystone / Laurent Gilliéron

L’EPFL a été la première à ouvrir le bal: Heidi.news apprenait ce mercredi qu’elle rendait le certificat Covid obligatoire pour assister aux cours. Le lendemain, les université de Lausanne et de Neuchâtel adoptaient la même mesure. Dans les jours à venir, d’autres hautes écoles pourraient annoncer suivre le mouvement. L’Université de Genève devrait communiquer sur le sujet ce vendredi 10 septembre encore. Mais quelles sont les questions que pose l’arrivée du certificat dans le domaine de l’éducation?

Pourquoi on en parle. Le Conseil fédéral a permis aux hautes écoles de rendre le certificat Covid obligatoire pour accéder «aux activités d’enseignement et de recherche du bachelor, du master et du doctorat». Ce nouveau sésame peut s’obtenir à la présentation d’une preuve de vaccination, de guérison ou d’un test négatif. Si pour l’heure trois universités romandes ont franchi le pas en l’adoptant, les inconnues demeurent.

Cet article est réservé aux abonnés.