| | News

Le congé paternité se heurte à la réalité 

Image d'illustration. | Keystone / Gaetan Bally

Depuis le 1er janvier 2021, les pères ont enfin droit à un congé paternité de deux semaines, dans les six mois suivant la naissance de leur enfant. Mais près de neuf mois après la mise en application de cette loi, qui a permis à la Suisse de rattraper –un peu – son retard sur ses voisins européens, le congé paternité se confronte à la réalité.

Pourquoi on en parle. Le 1er septembre, le Conseil fédéral a proposé de rejeter la motion de la conseillère nationale Greta Gysin (Les Verts). La Tessinoise demande d’accorder aux pères une protection contre le licenciement pendant leur congé paternité, à l’instar de ce qui existe pour les mères. Le sujet doit encore être traité au Parlement.

Cet article est réservé aux abonnés.