| | News

L’enseignement spécialisé genevois crie son ras-le-bol dans une pétition

Image d'illustration. | Gaëtan Bally / Keystone

A la veille de la rentrée, les syndicats d’enseignants genevois avaient dénoncé devant la presse une situation délétère au sein de l’Office médico-pédagogique (OMP), chargé de l’enseignement spécialisé dans le canton. Ce mercredi 8 septembre, ils font encore monter la pression d’un cran, avec le lancement d’une pétition à l’attention du Conseil d’Etat et du Grand Conseil genevois pour alerter sur les conditions de travail dans l’institution.

Pourquoi on en parle. Le canton est confronté à une hausse importante du nombre d’écoliers présentant des troubles du comportement et des troubles du spectre autistique. Cette année, 2127 élèves bénéficient d’un soutien de l’OMP, contre 1925 il y a deux ans, selon les chiffres du Département de l’instruction publique genevois. Une tendance qui «inquiète beaucoup» sa cheffe, Anne Emery-Torracinta.

Cet article est réservé aux abonnés.